Musique : Mister V passe de Youtube au Rap Game

GL1 🎭 Culture 0 Commentaire

Il l’avait annoncé il y a déjà plusieurs mois sur l’une de ses vidéos, l’humoriste Mister V sort son tout premier album en mai 2017. Alors, album gag ou futur disque d’or?

Tout le monde le connaît aujourd’hui. De nombreuses apparitions avec le Studio Bagel, une série de spectacles dans toute la France et sur Youtube avec Le Woop, son collectif, et l’une des chaînes Youtube les plus populaires de France. Yvick Letexier, alias Mister V, a démarré sur Youtube comme humoriste, partageant ses passions comme beaucoup d’autres à l’époque, face à une caméra dans sa chambre. C’est d’abord comme cela qu’il partage l’une de ses grandes passions : le rap.

En 2014, il crée une seconde chaîne Youtube spécialement pour ses réalisations musicales, avec beaucoup de rap. De plus, il participe à beaucoup de petits freestyles spécialement pour les vidéos du Woop. Six mois après sa dernière vidéo musicale, LAPT, il annonce dans son nouveau sketch sur le rap la sortie d’un album en mai 2017.

19 mai 2017, nous y voilà. Double V est sorti sur toutes les plates-formes de streaming, avec 13 pistes inédites pour un peu moins de 40 minutes de son.

Mais alors qu’en est-il ? Est-ce juste une compilation de morceaux humoristiques? L’artiste l’a annoncé dans une vidéo comme quelque chose de sérieux, fait à la maison avec peu de moyens et des bons copains. Conscient de la barrière entre vidéaste et rappeur, il nous présente humblement son premier album.

Introduit par le premier extrait, Top Album, on est directement plongé dans une branche du rap très présente actuellement. Un mélange de mégalomanie et de punchlines dans un flow entraînant sur une instru calme, mélodique et répétitive.

Mister V  est drôle sur Internet, et en impose sur son CD. Ses morceaux solos sont imposants, que ce soit par le fond sonore made in Geronimo Beats ou par son rap. Les morceaux s’enchaînent, toujours dans la mégalomanie et une surdose de confiance en soi, mélangeant humour, punchlines et featurings. On sent la patte Mister V avec quelques expressions typiques, mais le tout reste plus proche d’un album de rap « classique » que d’un album de rap humoristique.

Au final, on a un album assez personnel, qui s’écoute aussi bien en voiture, en soirée, ou pourquoi pas même sous la douche (chacun fait ce qu’il veut…). Certains morceaux sortent un peu plus du lot ( Petit Déjeuner, Top Album) mais le plus puissant restera Space Jam, avec Hayce Lemsi  et  Volts Face, la bombe de l’album faisant référence au film iconique de 1996. On retiendra surtout l’autoproduction de l’album, qui est réalisé simplement par envie, parce que l’artiste le voulait, et il l’a fait. Il peut plaire à certains et moins à d’autres, il a réalisé un rêve, y a mis des moyens, du travail, et ça se voit. On ne peut que féliciter l’implication du vidéaste dans ce projet, qui au final ne fait pas si débutant que ça.

Et vous ? Qu’en pensez-vous ?